Tu n’es jamais loin de la guérison, car la guérison n’est pas une destination. C’est davantage un souvenir; une constante invitation.

C’est comme le soleil ; toujours là, cependant caché parfois par des nuages innocents.

Si tu te sens loin de la guérison, quand le doute fait rage, et la peine emplit ton être, et la douleur pique et brûle ; quand les joie d’hier te semblent si lointaines, et que le bonheur de demain n’est qu’un fantasme lointain;

quand tu as l’impression de vivre la mauvaise vie, et que rien ne te semble possible, arrête-toi, juste pour un instant.

Porte ton attention en dehors du passé et du futur.

Invite la curiosité dans l’instant. Dans le corps, la respiration.

Cette scène vivante. Ce jour, cette heure. Ça ressemble à quoi d’être vivant, juste pour un instant ?

Peux-tu sentir tes pieds sur la terre ?

Peux-tu sentir ton ventre se soulever et retomber ?

Et si tu n’étais pas loin de la guérison ?

Et si tu n’étais pas vraiment cassé ?

Et si la guérison ÉTAIT la présence ? Ce sens intemporel d’être vivant ?

Et si le futur était inconnu, et toutes tes peurs étaient dans ta tête ?

Et si le soleil ne s’arrêtait pas de briller, même quand la tempête fait rage ? »

 Jeff Foster

Pin It on Pinterest