Essayez de comprendre.

Le tantra dit: « Soyez une abeille, soyez libres ! »
Si vous aimez une femme, le tantra ne dit pas de ne pas vivre avec elle. Vivez avec elle, mais l’engagement est envers l’amour, pas envers la femme.
L’engagement est envers l’amour, pas envers l’homme.
C’est une différence fondamentale.
Vous êtes engagés envers l’amour, vous êtes engagés envers le bonheur.
Quand l’amour disparaît, quand le bonheur n’est plus là, alors dites merci et passez à autre chose.
Et ça devrait être le cas pour tout dans votre vie.
Si vous êtes un médecin et que vous vous ennuyez dans votre métier, vous devriez être capable de le laisser tomber tout de suite, quel qu’en soit le prix.
Avec le risque, la vie devient une aventure.
Mais vous pensez « maintenant j’ai 40, 45 ans comment puis-je lâcher mon métier ? Et ça va très bien financièrement. »
Mais spirituellement, psychologiquement, vous mourez!
Vous vous suicidez lentement.
Alors c’est parfaitement OK si vous voulez vous détruire et sauver votre compte en banque, alors c’est parfaitement ok.
Mais dès que vous sentez que votre métier n’est plus satisfaisant, lâchez-le.
C’est la révolution du Tantra.
Dès que vous sentez que quelque chose n’est plus attirant,  a perdu la qualité d’attraction, d’enchantement, n’est plus magnétique, alors ne vous y accrochez pas.
Dites « Je suis désolé ».
Alors soyez reconnaissants pour le passé, pour tout ce qui s’est passé avec la personne, avec le métier, mais restez ouvert au futur.
C’est ce que veut dire être une abeille. Mais je ne dis mais je ne dis pas d’aller à l’extrême opposé…
Extrait de « L’expérience du Tantra, le chant royal de Saraha » de Osho.

Pin It on Pinterest