Notre vie quotidienne est remplie de sons de toutes sortes et de toutes natures, et la plupart de ces sons, de ces bruits sont le fruit de notre activité, notamment dans les grandes métropoles mais aussi dans les campagnes.

Nous pensons peut-être avoir davantage de besoins et nous cherchons sans cesse de nouveaux moyens pour satisfaire ces besoins ; mais allumons la torche de la pleine conscience…

stock photo, ear, hearing, hear

La pleine conscience de nos oreilles en premier, en prenant contact avec cette partie de notre corps capable de capter les sons, capable d’entendre et d’écouter, sans attendre d’avoir une maladie comme une otite par exemple qui révèlerait cette conscience et de ce fait nous indiquerait la présence de nos oreilles : l’oreille externe bien visible, et nous sommes bien conscients de sa présence et l’oreille interne invisible que nous pouvons ressentir grâce aux sons.

Prendre soin de nos oreilles en portant notre attention sur elles pendant la toilette (ou à un autre moment) ; nous pouvons faire des petits massages, les oreilles étant le lieu de plusieurs points d’énergie.
Prendre soin de nos oreilles internes en ne portant pas trop longtemps de casques musicaux et en ne mettant pas le volume trop fort
Faire attention à certaines nourritures comestibles qui parfois, selon la sensibilité de chacun, chacune, peuvent provoquer des inflammations ou des maladies.

Free stock photo of nature, water, weather, patternLa pleine conscience des bruits et des sons qui sont captés physiquement par nos oreilles puis ensuite envoyés à notre cerveau ; nous savons que les sons se présentent sous forme d’ondes propagées par l’air tout comme celles que nous voyons à la surface de l’eau, et si ces ondes sont trop fortes ou intense elles peuvent endommager nos oreilles. Mais aussi, ces sons et ces bruits peuvent faire naître en nous des sensations, agréables ou désagréables, voire neutres.

Reconnaître et être attentif, attentive, aux bruits dans notre maison ou aux alentours et voir si ces sons nous apportent du bien-être ou non.
Prendre soin de notre sensation en écoutant des émissions ou des morceaux de musique qui ne soient pas agressifs
Trouver dans notre emploi du temps des moments de calme, plus silencieux.

La pleine conscience de notre consommation vis-à-vis des sons, ce qu’ils nous apportent comme nourriture ou bien est-ce que ces sons nous permettent de fuir une certaine réalité que nous n’aimons plus ? Est-ce que nous nous isolons du monde extérieur par le biais de la musique par exemple ?

Voir comment un son est capté par notre oreille et analysé par notre esprit à travers le filtre de nos perceptions erronées, à travers le filtre de nos connaissances.
Voir comment l’on se nourrit de sons et si cette nourriture n’est pas un moyen de fuir la réalité, de fuir un problème auquel nous ne voulons pas être confronté.
Voir comment certaines conversations, certaines émissions audio ou certaines musiques peuvent être toxiques, dans le sens où cela génère du désespoir et de la tristesse.

Free stock photo of forest, meadow, leaves, autumn

En allant se ressourcer dans la nature en forêt, écouter le crissement des feuilles mortes sous nos pas, le craquement des brindilles… s’arrêter un moment et « tendre l’oreille », peut-être entendrons-nous les arbres parler ! 

Se promener au bord d’une rivière et prendre le temps là aussi de s’arrêter pour écouter la chanson de la rivière
Rester au calme chez soi en éteignant la radio ou la télé, en mettant de côté son I-Pod ☺ ; écouter les bruit de notre maison, peut-être y a-t-il le tic-tac d’une pendule ou les pas précipités d’un enfant dans l’appartement au-dessus

Marcher le matin de bonne heure permet d’entendre les petits oiseaux « se parler entre eux » alors qu’il ne fait pas encore jour… timidement en hiver et très vigoureusement au printemps !!

Pratique de la pleine conscience des oreilles et des sons

Tirée de « Un lotus s’épanouit » de Thích Nhất Hạnh

  • 1. J’inspire, je savoure mon inspiration. – Inspire
  • J’expire, je savoure mon expiration. – Expire
  • 2. J’inspire, je suis là pour mon corps tout entier. – Présence au corps
  • J’expire, je relâche les tensions du corps. – Détendre le corps
  • 3. Conscient de mes oreilles, j’inspire. – Conscient des oreilles
  • Souriant à mes oreilles, j’expire. – Sourire
  • 4. Conscient de mes oreilles, j’inspire. – Conscient des oreilles
  • Conscient du bruit, j’expire. – Conscient du bruit
  • 5. Conscient de mes oreilles, j’inspire. – Conscient des oreilles
  • Conscient d’un pleur de douleur, j’expire. – Conscient d’un pleur de douleur
  • 6. Conscient de mes oreilles, j’inspire. – Conscient des oreilles
  • Conscient du chant, j’expire. – Conscient du chant
  • 7. Conscient de mes oreilles, j’inspire. – Conscient des oreilles
  • Conscient du bruit de la pluie, j’expire. – Conscient du bruit de la pluie
  • 8. Conscient de mes oreilles, j’inspire. – Conscient des oreilles
  • Conscient du rire, j’expire. – Conscient du rire
  • 9. Conscient de mes oreilles, j’inspire. – Conscient des oreilles
  • Conscient du silence, j’expire. – Conscient du silence
  • 10. Conscient de mes oreilles, j’inspire. – Conscient des oreilles
  • Voyant l’impermanence de mes oreilles, j’expire. – Impermanent

Source : le Blog de la Maison de L’Inspir

Belle pratique!

Pacifiquement,

Mai-Lan

***

logo koober; koober.comPour les lecteurs du blog, bénéficiez de -40% sur votre abonnement annuel à l’application KOOBER avec le code promo « LESGUERRIERSPACIFIQUES » . Vous pourrez lire à volonté des centaines de résumés de livres en moins de 20 minutes.

ATTENTION: vous devez rentrer le code promo sur le site web et non sur l’application.

Pin It on Pinterest