Sois ma Valentine, monde – Jeff Foster

art, beach, beautiful

SOIS MA VALENTINE, MONDE

L’amour n’est pas un sentiment.
Si l’amour était un sentiment,
ça viendrait et repartirait,
comme dans un grand drame.

L’amour n’est pas une pensée.
Si l’amour était une pensée,
ça aurait un contraire.
L’amour est trop petit pour être contenu dans la pensée.

L’amour n’est pas une croyance.
Si l’amour était une croyance,
tu en douterais.
Et qui le croirait?

L’amour n’est pas un état.
Si l’amour était un état,
tu pourrais le faire entrer ou partir.
Ou en sortir

L’amour n’est pas une expérience.
Si l’amour était une expérience,
ça commencerait et finirait,
et tu voudrais son retour.

L’amour n’est pas quelque chose que tu trouves.
Si l’amour était quelque chose que tu as trouvé,
tu pourrais le perdre aussi,
tu devrais donc t’y accrocher pour une vie chère.

L’amour est plus simple, plus gentil, plus proche, moins dramatique.
Moins urgent, plus présent.
L’amour est l’espace dans lequel tout apparaît.
Chaque pensée, chaque sensation,
chaque sentiment, agréable et douloureux,
heureux, ennuyeux, érotique, doux et intense,
tous sont tenus dans la vaste étreinte de l’amour.

Oui, TU es l’espace pour tout,
spacieux intime avec chaque souffle,
amoureux de chaque battement du coeur,
chaque son, chaque odeur,
chaque sensation dans le corps,
chaque moment de la vie.

Te sentir comme si tu étais amoureux
ou ne pas te sentir amoureux,
de toute façon, tu es amoureux
avec la béatitude et l’ennui de l’existence,
avec la certitude et le doute,
avec le plaisir et la douleur,
avec le succès et l’échec,
avec la recherche et le repos,
avec chaque mouvement sacré
de ce monde-rêve étonnant.

Tout ce qui peut être tenu, peut être perdu.
Tout ce que tu peux gagner, peut être enlevé.
Tout ce que tu peux accumuler, peut se transformer en poussière pendant la nuit.
Tout ce qui peut être créé peut aussi être détruit.

Seul l’amour reste. Seulement l’amour.
Pas un sentiment, pas une pensée, pas une croyance,
pas un état, pas une expérience,
pas quelque chose que tu « as »,
pas quelque chose que tu es « dans » ou « hors de »,
pas quelque chose que tu «obtiens» des autres
(malgré les mythes romantiques qu’on nous vend),
mais l’étreinte sans fin de tout cela.

L’amour c’est toi. Toi, avant que tu sois nommé,
avant même que tu sois né.
Toi. Tu es le seul.
Celui que tu as toujours cherché.

L’appel insurmontable du coeur.
Le cri du plus profond de l’intérieur.
Le silence fragile au milieu de la nuit.
Tu ne t’abandonneras plus jamais.

Sois ma Valentine, Monde.

– Jeff Foster

Texte original en anglais ici

2018 : mode d’emploi (ou comment faire de vos résolutions une réalité)

Voici quelques conseils pour vous permettre de faire de vos nouvelles résolutions, une réalité pour 2018 grâce à deux experts reconnus dans le milieu de développement personne: Robin Sharma et Anthony Robbins. Pour démarrer, voici quelques recommandations de Robin Sharma, auteur de « Le Moine qui vendit sa Ferrari ».

#1. Faites une liste des choses à ne plus faire (stop doing list)

Beaucoup d’entre nous faisons des listes de résolutions et de tableaux d’objectifs pour la nouvelle année. Robin Sharma  conseille de faire une liste de choses que nous ne ferons plus: une stop doing list. Quelques exemples:

  • Arrêtez de trouver des excuses pour ce qui ne fonctionne pas dans votre vie.  Ne soyez pas une victime en 2018. [A l’origine, il avait écrit « Vous avez créé la situation et vous pouvez créer votre sortie. » Je comprends le fond de son message et que je crois aussi que nous créons beaucoup de choses et que nous devons prendre la responsabilité du changement, mais je pense aussi que nous ne créons pas TOUT ce qui nous arrive, je préfère donc tempérer ses propos ;)]
  • Arrêtez de gaspiller votre intelligence et votre potentiel en jouant à des jeux sur votre téléphone.
  • Arrêtez de vous plaindre et focalisez votre attention sur les opportunités et le positif dans votre vie.
  • Arrêtez de regarder les informations et remplacez ce moment en lisant un livre utile pendant 60 minutes chaque jour.
  • Arrêtez de trop dormir et rejoignez le club de ceux qui se lèvent à 5h du matin [franchement, sans moi le « miracle morning », j’ai essayé ça ne me réussit pas….].
  • Arrêtez d’accepter la performance moyenne au travail et commencez à étudier / pratiquer afin d’élever votre « jeu ».

# 2. Ecrivez votre scénario de « héro » pour 2018

Les grands scénaristes d’Hollywood écrivent la fin en premier. Faites de même. Allez investir dans un journal puis, remplissez le journal avec votre script de vie en déclarant, avec autant de détails que possible, comment vous souhaitez que 2018 se déroule. Ecrivez vos intentions et aspirations dans les domaines principaux suivants :

  1. Maîtrise personnelle / développement personnel
  2. Santé et vitalité
  3. Famille et amitié
  4. Carrière
  5. Prospérité et liberté financière
  6. Aventure et style de vie 
  7.  Cercle de pairs et associations

 

… Les plans vagues donnent des résultats vagues.

# 3. Pardonnez

Robin Sharma nous rappelle à quel point le fait de ne pas pardonner à ceux qui nous ont blessé peut nous coûter cher et nous freine dan notre vie(qu’on le reconnaisse ou pas). En pardonnant, nous nous libérons d’un poids et nous choisissons d’avancer plutôt que de rester bloqué dans le passé. Rappelez-vous que chacun fait du mieux qu’il peut en fonction de son niveau de sagesse et de maturité.  D’ailleurs, par rapport à ce point, je vous invite vivement à découvrir la vidéo que j’ai faite avec Olivier Clerc (auteur de nombreux ouvrages et traducteur ds « 4 accords toltèques » et du « Guerrier Pacifique ») concernant les idées reçues sur le pardon: un bijou!

# 4. Calibrez votre vitalité 

Mangez moins et plus sain, buvez plus d’eau, bougez votre corps et transpirez pendant 20 minutes le matin, promenez-vous dans la nature tous les jours, respirez profondément l’air frais, bronzez un peu [j’avoue qu’à Paris c’est pas gagné] et dormez pour vous reposer sainement (la privation de sommeil ruine votre humeur, épuise votre énergie et minimise votre durée de vie).

***

Définissez vos objectifs pour 2018

par Anthony Robins, auteur de « Pouvoir illimité »

J’ai découvert récemment la chaîne YouTube Mind Parachutes qui résume le contenu des ouvrages les plus connus en développement personnel. Voici une vidéo concernant l’ouvrage best-seller d’Anthony Robbins « Pouvoir illimité ».

Quelques points clés:

  • Les personnes qui écrivent leurs objectifs réussissent mieux et sont plus heureuses que ceux qui ne les écrivent pas.
  • Listez tous vos rêves (ce que vous voulez avoir, faire, et être) en estimant le temps pour les réaliser.
  • Choisissez 4 objectifs pour cette année et rédigez-les de manière positive en écrivant POURQUOI vous souhaitez les réaliser, puis COMMENT vous comptez les réaliser.
  • Listez vos ressources (temps, personnes, argent, compétences personnelles que vous disposez)
  • Déterminez la personne que vous devez DEVENIR.
  • Définissez les obstacles qui vous empêchent d’y arriver.
  • Ecrivez un plan détaillé des actions à entreprendre.
  • Identifiez des modèles, des personnes qui sont là où vous aimeriez être.
  • Définissez votre journée idéale.

 

Créez votre tableau de vision

Pour ceux qu sont visuels, vous pouvez également créer votre tableau de vision ou « vision board ».

 

J’espère que ces quelques conseils vous permettront de vous réaliser pleinement cette année! Pacifiquement, Mai-Lan

***

logo koober; koober.comPour les lecteurs du blog, bénéficiez de -40% sur votre abonnement annuel à l’application KOOBER avec le code promo « LESGUERRIERSPACIFIQUES » . Vous pourrez lire à volonté des centaines de résumés de livres en moins de 20 minutes. ATTENTION: vous devez rentrer le code promo sur le site web et non sur l’application.

A propos de l’abus et la spiritualité – Jeff Foster

J’adore les textes de Jeff Foster qui résonnent profondément en moi. Je les trouve d’une justesse et d’une profondeur rarement égalée, le tout dans un ton très direct et sans chichi!

A propos de l’abus et de la spiritualité

« Vous l’avez attiré parce que vous le vouliez ».
« Si vous pensez qu’il y a un problème avec les mots ou les actions d’un autre, VOUS êtes celui qui est confus « .
« Tout n’est que votre projection, tout est dans votre esprit ».
« Elevez votre vibration et vous arrêterez de vous attirer de mauvaises choses ».
« Vous êtes trop attaché au corps, allez au-delà du corps, ce n’est pas qui vous êtes. »
« Si vous avez des doutes, des peurs, de la résistance, de la douleur, de la colère, c’est que vous êtes sûrement dans votre ego et que vous n’êtes pas du tout éveillé ».
« Le passé est une illusion, laissez-le aller maintenant! ».

Je suis si fatigué de toutes ces conneries spirituelles New Age.

Je suis fatigué de toute spiritualité qui ne respecte pas pleinement notre expérience humaine désordonnée, insoluble, de première main, incarnée en temps réel.
Cela ne s’incline pas profondément devant la lutte de nos cœurs bruts et tendres.
Cette culpabilité nous fait trébucher pour nos imperfections et fait honte à nos limites.

Non, ce n’est pas toujours ta projection.
Oui, parfois des personnes sont vraiment abusives et doivent être arrêtées.

Non, tout n’est pas toujours « dans votre esprit ».
Oui, votre corps compte. Vos sentiments aussi.

Non, vos doutes et vos craintes ne sont ni ‘faux’, ni ‘mauvais’ ou ‘non évolués’.
Non, vous n’attirez pas l’abus par une fréquence vibratoire défectueuse.
Non, vous ne méritez pas d’être violé de quelque manière que ce soit, au nom de la Vérité, au nom de Dieu, au nom de l’Amour, ou DANS TOUT AUTRE NOM.

Oui, vos limites méritent d’être respectées, votre «oui» et votre «non» aussi.

Non, ce n’est pas acceptable que les enseignants spirituels abusent des gens « pour leur propre bien ».
– les choquer en les éveillant, les éclairer, les aider à abandonner leur «ego».
Les enseignants qui utilisent la violence comme un outil sont simplement des agresseurs, pas des enseignants.

Je rejette toute spiritualité qui rejette notre humanité tendre, vulnérable et fragile.
Je rejette toute spiritualité qui nous fait honte pour nos précieuses pensées et sentiments humains.
Je rejette toute spiritualité qui commence toute phrase avec « Si tu étais éveillé … »
Je rejette toute spiritualité qui sépare le soi de soi-même, le divin de l’humain, le sacré du profane, l’absolu du relatif, le paradis de la terre, la dualité de la non-dualité, le matériel du spirituel.

Une fois, j’ai vu un enseignant spirituel populaire s’adressant à une femme récemment endeuillée.
Il a dit: « Votre chagrin est illusoire et seulement l’activité du moi séparé. Un jour, le moi séparé s’évanouira, avec toutes les souffrances « .

Et à ce moment-là, j’ai vu une profonde, profonde maladie et une inhumanité au cœur de la spiritualité contemporaine. L’invalidation du trauma, les fausses promesses, les jeux de pouvoir, la suppression du féminin.

Et j’ai juré de m’incliner devant ce putain de cœur brisé comme si c’était Dieu lui-même.

Jusqu’à la fin des temps.

– Jeff Foster

***

logo koober; koober.comPour les lecteurs du blog, bénéficiez de -40% sur votre abonnement annuel à l’application KOOBER avec le code promo « LESGUERRIERSPACIFIQUES » . Vous pourrez lire à volonté des centaines de résumés de livres en moins de 20 minutes.

ATTENTION: vous devez rentrer le code promo sur le site web et non sur l’application.

Que faire face à la souffrance de quelqu’un – Mooji

Dans cette vidéo, Mooji, maître spirituel, explique comment se comporter face à la souffrance d’autrui devant laquelle nous sommes souvent impuissants.

Parmi quelques messages forts:

  • Acceptons qu’il n’y a parfois rien à faire.
  • Parfois l’autre supporte mieux sa propre souffrance que nous-même qui souffrons en leur nom (à cause de nos projections)!
  • N’offrons pas notre tristesse à l’autre, cela ne l’aide pas mais offrons-lui notre paix.
  • Quand, il n’y a pas de solution, le mieux est de se détendre avec la personne, plutôt que de lui apporter notre agitation et notre inquiétude.
  • Rappelons-nous que tout change, que rien n’est figé.

Vous pouvez accéder aux sous-titres français en cliquant sur la petite roue en bas à droite de la vidéo.

En souhaitant que cela vous aide.

Pacifiquement,

Mai-Lan

Inter-être ou l’interdépendance de tous les phénonèmes (Thich Nhat Hanh)


Si vous êtes poète, vous verrez clairement un nuage flotter dans cette feuille de papier . Sans nuage, il n’y aurait pas de pluie ; sans pluie, les arbres ne pousseraient pas ; et sans arbre, nous ne pourrions pas faire de papier.

Le nuage est essentiel pour que le papier soit ici devant nous. Sans le nuage, pas de feuille de papier. Ainsi, il est possible de dire que le nuage et la feuille de papier « inter-sont ». Le mot « inter-être » ne figure pas encore dans le dictionnaire, mais en combinant le préfixe « inter » et le verbe « être », nous obtenons un nouveau verbe, inter-être. Sans nuage, nous n’aurions pas de papier ; nous pouvons donc dire que le nuage et la feuille de papier inter-sont.

 

En regardant encore plus en profondeur dans cette feuille de papier, nous y voyons aussi le soleil. Sans soleil, la forêt ne pourrait pousser. En fait, rien ne pourrait pousser, nous ne pourrions nous développer. Par conséquent, nous percevons aussi la présence du soleil dans cette feuille de papier. Le papier et le soleil inter-sont.

En continuant d’observer, nous découvrons également le bûcheron qui a coupé l’arbre et l’a amené à la fabrique de papier. Et nous voyons aussi le blé : nous savons que cet homme n’aurait pu vivre sans son pain quotidien. C’est pourquoi le blé qui a servi à la confection du pain dont s’est nourri le bûcheron, est présent dans cette feuille de papier. Et le père et la mère du bûcheron y sont également. Si nous observons de cette manière, nous remarquons que, sans tous ces éléments, cette feuille de papier ne pourrait exister.

En examinant encore plus profondément, nous y découvrons aussi notre présence. Ce n’est pas difficile à voir : lorsque nous regardons cette feuille, celle-ci fait partie de notre perception. Votre esprit s’y trouve et le mien aussi. Par conséquent, nous pouvons dire que tout est présent dans cette feuille de papier. Il vous sera impossible de me montrer une seule chose qui n’y soit pas – le temps, l’espace, la terre, la pluie, les minéraux du sol, le soleil, le nuage, la rivière, la chaleur. . . Tout coexiste avec cette feuille de papier. Voilà pourquoi je pense que le mot « inter-être » devrait être dans le dictionnaire. « Etre, c’est inter-être ». Vous ne pouvez pas « être » simplement par vous-
même. Vous devez forcément inter-être avec toutes les autres choses. Cette feuille de papier est parce que tout le reste est.

Supposez que nous essayions de retourner un seul de ces éléments à sa source. Supposez que nous renvoyions sa lumière au soleil. Pensez-vous que l’existence de cette feuille de papier soit alors possible ? Non, sans la lumière du soleil, rien ne peut exister. Si nous retournions la bûcheron à sa mère, nous n’aurions pas non plus de papier. Le fait est que cette feuille est uniquement constituée d’éléments « non-papier », et que, si nous retournions ces éléments « non-papier » à leurs sources respectives, il n’y aurait alors plus de papier du tout. Sans ces éléments « non-papier », tels que l’esprit, le bûcheron, la lumière du soleil, etc., il n’y a pas de papier. Aussi fine que soit cette feuille, elle contient en elle-même tout l’univers. »

Thich Nhat Hanh

Le Coeur de la Compréhension, édition du Village des Pruniers, pp. 7-10

Comment lâcher prise selon Eckhart Tollé


Très bel enseignement d’Eckhart Tollé sur un sujet qui nous concerne tous (enfin je crois): comment lâcher prise?

Voici un résumé de ses propos que je vous ai retranscrit rien que pour vous mes guerriers pacifiques!

Les idées reçues sur le lâcher prise

Il existe de nombreuses idées reçues sur le lâcher prise. En effet, pour certaines personnes, ce terme peut vouloir dire:

  • défaite
  • renoncement
  • incapacité à affronter les défis de la vie
  • léthargie
  • endurer passivement une situation douloureuse
  • ne rien faire

En réalité, le lâcher prise est cette sagesse qui nous pousse à laisser couler le courant de la vie plutôt que d’y résister.

Et le seul moment où on peut le faire est le moment présent.

Que veut dire lâcher prise?

Ainsi, pour Eckhart Tollé, le lâcher prise est « l’acceptation inconditionnelle du moment présent »

C’est renoncer à la résistance intérieure qui s’oppose à ce qui est, car résister signifie dire NON à ce qui est.

Cette résistance s’accentue particulièrement quand les choses vont mal, montrant par là qu’il y a un décalage entre les exigences ou les attentes rigides du mental et ce qui est.

C’est de là que naît la souffrance.

Lâcher prise ne signifie pas accepter la situation dans sa globalité mais accepter le minuscule instant que l’on nomme « instant présent ».

Par exemple, si nous sommes pris dans la boue, on ne va pas se dire « ok je me résigne d’être pris dans la boue ». La résignation n’a rien à voir avec le lâcher prise. Cela ne veut pas dire accepter une situation indésirable ou se raconter des histoires à propos de la situation en se disant « ce n’est pas si mal d’être coincé dans la boue ».

Bien au contraire, nous prenons conscience que nous voulons en sortir, puis nous ramenons notre attention sur le moment présent, sans mettre d’étiquette mentale dessus, autrement dit, sans poser de jugements, afin qu’il n’y ait pas de négativité émotionnelle. Ainsi, nous acceptons le moment tel qu’il est.

Puis dans un second temps, nous pouvons passer à l’action pour nous sortir de cette situation. C’est ce qu’appelle Eckhart Tolle une action positive, soit l’inverse d’une action négative qui est le fruit de la colère, du désespoir ou de la frustration.

Le lâcher prise est donc parfaitement compatible avec le passage à l’action et l’atteinte d’objectifs.

Quand il y a absence de résistance, la qualité de notre conscience et de tout ce que nous entreprenons est grandement augmentée. Les résultats viendront d’eux-mêmes et refléteront cette qualité.

Et quand on ne peut pas agir?

Quand nous ne pouvons rien faire, Eckhart Tolle nous invite à nous concentrer encore davantage sur le moment présent, dans l’être.

Il rappelle également : « ne confondez pas le lâcher prise avec l’attitude je m’en foutiste, ‘ça m’est égal’ car cette attitude cache du ressentiment et de la négativité et par conséquent, une résistance déguisée ».

 

« Que doit-on faire face à des personnes qui veulent nous manipuler? »

Lâcher prise ne signifie pas se laisser exploiter par des gens inconscients. Il est possible de dire non fermement et de se détacher d’une situation qui ne nous convient pas tout en ayant un état intérieur de non résistance.

Lorsque nous disons ‘non’ à quelqu’un, faisons en sorte que ce NON vienne d’une prise de conscience et non d’une résistance ou d’une réaction; mais plutôt d’un discernement clair de ce qui est juste ou pas pour nous dans le moment. De ce fait, il ne créera pas de souffrance ultérieure.

Eckhart Tollé indique aussi que si nous n’arrivons jamais à accepter ce qui est, nous n’arriverons pas à accepter les autres tels qu’ils sont. Nous passerons notre temps à juger, critiquer, étiqueter et essayer de changer les autres.

De ce fait, nous continuons d’alimenter notre souffrance.

En situation de conflit avec notre partenaire par exemple, remarquons la puissance de notre agressivité. Remarquons notre attachement à notre point de vue et à nos opinions et la façon dont nous voulons avoir raison: c’est l’énergie de l’égo (alors là, je ne me reconnais du tout! hum!)

Eckhart Tollé suggère également dans une situation difficile, de porter notre attention sur notre ressenti et non sur la situation elle-même ou sur l’autre personne afin de ne pas utiliser le mental pour confectionner une identité de victime. Ainsi nous nous concentrons sur ce qui se passe à l’intérieur de nous et non l’extérieur.

D’ailleurs à ce sujet, vous pouvez consulter l’article sur TIPI pour désactiver rapidement une émotion désagréable.

« Comment savoir si on a lâché prise? »

Quand nous n’avons plus besoin de poser la question. (et zut!)

Bon entraînement à tous!

Mai-Lan

Pin It on Pinterest