Accepter un refus

Ou comment dire oui à un non.

bambou1J’ai fait plusieurs voyages et ce qui m’a particulièrement marqué chez les Mexicains c’est que lorsqu’ils essayent de vous vendre quelque chose et que vous prenez le temps de regarder, négocier, puis finalement décidez de ne pas l’acheter, ils ne s’en offusquent pas: à la place,  ils vous remercient, vous sourient et vous disent « hasta luego (à bientôt) ! ».

Whaou quelle leçon!

De tous les pays que j’ai fait c’est la première fois que je vois ça. Jusqu’à présent, la plupart des gens souriaient dans un but purement commercial et quand ils n’arrivaient pas à leurs fins, la politesse et le sourire s’évanouissaient aussi vite qu’ils étaient apparus. Dans le meilleur des cas, la personne nous tournait le dos et nous ignorait. Dans le pire, elle nous envoyait balader.

Les Mexicains que j’ai rencontré accueillent un refus comme il l’est : un non « ici et maintenant ».

Pour moi, ils ont tout compris : quand je dis non maintenant, cela ne signifie pas que je ne changerai pas d’avis dans une heure ou un autre jour. Le fait qu’ils me donnent le droit de refuser, je me sentais pleine de gratitude et plusieurs fois j’ai rebroussé chemin pour leur acheter un article alors que ceux qui m’ont boudé, ne m’ont jamais revu.

Cela m’a fait questionner sur ma propre capacité à accueillir un refus. Je dois malheureusement avouer que souvent lorsque j’entends « non », quelque chose se crispe en moi. Une partie de moi (et des fois, tout mon être!) est blessée et n’a pas envie de l’accepter.

Alors j’aimerais tout simplement dire merci aux Mexicains qui m’ont donné cette belle leçon :

Un non reçu avec le sourire est certainement un futur oui.

Et vous, comment accueillez-vous un « non »?

Pin It on Pinterest