5 attitudes essentielles à la pleine conscience

Comment cultiver la pleine conscience ? Comment la pratiquer concrètement ?

La Pleine conscience est comparable à un jardin : elle doit se cultiver. Et comment ? En adoptant certaines attitudes que je vous présente dans cette vidéo.
5 attitudes essentielles à adopter pour faciliter votre méditation et votre vie quotidienne.

La pleine conscience est comparable à un jardin : elle nécessite des qualités et des attitudes à cultiver. (Issues du programme MBSR de Jon Kabat Zinn)

1. Esprit neuf du débutant

Voir les choses comme si c’était la première fois, avec curiosité.

2. Non-jugement

Observer de manière impartiale, sans considérer les pensées, les émotions ou les sensations comme bonnes ou mauvaises, vraies ou fausses, justes ou injustes, mais en les notant simplement à chaque instant.

3. Reconnaissance, accueil

Regarder les choses telles qu’elles sont.

Il n’y a pas d’attachement, pas de rejet du changement ou de mouvement de recul vis-à-vis de tout ce qui survient dans l’instant présent.

4. La patience

Accepter que les choses se déroulent à leur rythme.

5. Auto-compassion

S’aimer tel que l’on est avec ses limites, sans critique.

 Si vous souhaitez recevoir automatiquement mes dernières vidéos, pensez à vous abonner à ma chaine.
Et en complément, téléchargez mon guide de méditation de pleine conscience pour gens en quête de sérénité (avec exercices et pistes audio).

Pacifiquement,

Mai-Lan

Les idées reçues sur la méditation de pleine conscience

Ce que la méditation de pleine conscience n’est pas!

Il existe de nombreuses idées reçues sur la méditation de pleine conscience alors il me semble aussi important de rappeler ce que la méditation de pleine conscience n’est pas (mais ces idées peuvent être vraies pour d’autres types de méditation).

 « La méditation est une réflexion approfondie et intelligente sur un sujet métaphysique comme la vie, la mort ou le cosmos »

 Faux ! L’attention n’est pas portée sur la réflexion intellectuelle ou conceptuelle, mais sur le ressenti non verbal, corporel et sensoriel.

« La méditation consiste à ne plus penser ou à supprimer les pensées négatives »

 Le travail ne consiste pas à faire taire le bavardage de l’esprit, mais à ne pas se laisser entraîner par lui, en l’observant au lieu de s’y identifier. Ce n’est donc pas une absence de pensées, mais une absence d’engagement dans les pensées.

« C’est une démarche religieuse ou spirituelle »

 Non, c’est un outil de régulation attentionnelle et émotionnelle, au-delà de toute forme de croyance.

 « C’est un peu comme la relaxation ou la sophrologie »

 En réalité, on ne cherche pas à atteindre un état de détente ou de calme (certaines séances sont parfois difficiles), mais juste à intensifier sa conscience et son recul envers ses expériences. Par exemple, plutôt que de chercher à ne pas être en colère ou triste, on tend à observer la nature de ces émotions, leur impact sur le corps, les comportements qu’elles déclenchent. Donner ainsi un « espace mental » à ses émotions négatives permet d’en reprendre le contrôle, en leur permettant d’exister et de s’exprimer sans être amplifiées par la répression (ne pas les autoriser) ou la fusion (ne pas s’en distancier).

Notez qu’il existe de nombreuses formes de méditation pour lesquelles ces idées sont vraies.

J’espère que cet article vous aura été utile et a tordu les idées reçues sur la méditation de pleine conscience. Dites-moi en commentaires si vous en aviez certaines avant cet article.

Si vous aimez, pensez à partager!

Pacifiquement,

Mai-Lan

Pin It on Pinterest