JE L’AI VU

JE L’AI VU

J’étais prête à faire sa connaissance et elle est venue à moi.
Sur le coup, je n’ai pas compris que c’était ELLE.
J’ai éclaté en sanglots. Intensément.
C’était une émotion pure.
C’était ELLE.
Quelque chose s’est ouvert en moi.
J’ai laissé faire.
J’ai levé les yeux au ciel et…BOUM.
J’ai vu, senti, compris qu’ELLE me regardait avec amour depuis toujours.
Elle a toujours été là devant mes yeux et je ne l’avais jamais vu.
Alors, j’ai éclaté de rire.
J’ai sombré dans une douce folie.
Je ne savais plus si je rigolais ou si je pleurais.
C’était les deux.
Puis mon corps s’est mis à trembler et je suis tombée.
D’Amour.
Elle m’a dit « je t’aime, quoi que tu fasses, ne fasses pas, dises ou ne dises pas. Je ne te juge pas. Je suis juste là.Je suis au delà des mots, du bien et du mal, au delà des formes.
JE SUIS. »
Et j’ai compris.
Qu’on était TOUS aimés de manière inconditionnelle.
A ses yeux, il n’y a bon ou de mauvais.
Nous n’avons RIEN à faire pour être aimé au fond.
ELLE, c’est une Présence que certains appellent Dieu, l’Amour, la Vie, l’Univers. Peu importe son nom.
C’EST. »

Mai-Lan

10 rituels pour arriver à la maîtrise de soi

Ces 10 rituels sont issus du livre de Robin Sharma, « Le moine qui vendit sa Ferrari ».

« En toi, il y a le soleil, la lune, le ciel et toutes les merveilles de l’univers »

« Une grande volonté et une grande discipline sont les attributs principaux de toux ceux qui ont beaucoup de force de caractère et qui mènent des vies merveilleuses »

1) Rituel de la solitude

  • Faites silence avec vous-même en méditant 15 à 20mn par jour, tous les jours à la même heure.
  • Communiez avec la nature quotidiennement: faites une marche dans les bois, cultivez des fruits et des légumes, faites pousser des plantes.

2) Rituel de la vigueur physique

  • Faites du sport au moins 30 mn par jour (même une marche dynamique) ou 5 heures par semaine.

3) Rituel des aliments vivants

  • Mangez des fruits, des légumes et des céréales.
  • Diminuez la quantité de viande rouge.
  • Prenez une salade et un fruit en dessert.

4) Rituel de la richesse de connaissances

  • Lisez 30mn par jour des textes philosophiques et de sagesse afin qu’ils puissent faire partie intégrante de vous-mêmes.
  • Robin S. rappelle d’ailleurs que toutes les questions que nous nous posons ont été posées par d’autres avant nous. Ainsi, toutes nos réponses se trouvent dans les livres!

5) Rituel de la réflexion personnelle

  • Faites un inventaire écrit de votre journée: une colonne pour les activités, une colonne pour les pensées.

6) Le rituel du lever matinal

  • Une personne moyenne peut se suffire de 6 heures de sommeil.

(Note perso: écoutez votre corps, chacun est différent, pour ma part j’ai besoin de 8h!)

Les 10mn qui précèdent l’endormissement et celles qui suivent influent profondément sur notre inconscient. Dans son livre, Robin Sharma recommande de faire les choses suivantes avant de dormir:

  • Ne pas parler à quelqu’un.
  • Ne pas regarder les infos.
  • Ne pas revoir mentalement sa journée.
  • Boire une tisane.
  • Ecouter de la musique douce.
  • Rire pendant 2mn.
  • Se poser la question de ce qu’on ferait si c’était notre dernière journée.

7) Rituel de la musique

  • Ecoutez de la musique tous les jours: c’est un des plus grands facteurs de motivation.

(Note perso: vous pouvez créer différentes playlists sur YouTube par exemple par thème : musiques douces, joyeuses, pour se motiver, etc)

8) Le rituel de la Parole

Répétez des mantras (petites phrases courtes et percutantes que l’on répète en boucle) afin de développer le « contrôle de soi et une volonté inébranlable« . Par exemple:

  • « Je suis inspiré(e), discipliné(e) et plein(e) d’énergie »
  • « Je suis bien plus que celui ou celle que je semble être: toute la force et le pouvoir du monde résident en moi »

Vous pouvez bien entendu créer les vôtres.

9) Rituel de la conformité aux principes

  • Vivez avec labeur, compassion, humilité, patience, honnêteté et courage.
  • Agissez avec intégrité, laissez-vous guide par votre coeur.

10) Rituel de la simplicité

  • Diminuez vos besoins matériels.
  • Éteignez votre potable de temps en temps (une digitale détox de temps en temps, ça fait pas de mal!).

 

A faire pendant 1 heure par jour pendant 30 jours! A consommer sans modération 🙂

Bons rituels à vous!

Mettez-moi en commentaires quels rituels vous avez mis en place et comment cela se passe pour vous.

Pensez à partager à ceux qui ça peut aider ou inspirer!

Pacifiquement,

Mai-Lan

Les livres de Robin Sharma:

Inter-être ou l’interdépendance de tous les phénonèmes (Thich Nhat Hanh)


Si vous êtes poète, vous verrez clairement un nuage flotter dans cette feuille de papier . Sans nuage, il n’y aurait pas de pluie ; sans pluie, les arbres ne pousseraient pas ; et sans arbre, nous ne pourrions pas faire de papier.

Le nuage est essentiel pour que le papier soit ici devant nous. Sans le nuage, pas de feuille de papier. Ainsi, il est possible de dire que le nuage et la feuille de papier « inter-sont ». Le mot « inter-être » ne figure pas encore dans le dictionnaire, mais en combinant le préfixe « inter » et le verbe « être », nous obtenons un nouveau verbe, inter-être. Sans nuage, nous n’aurions pas de papier ; nous pouvons donc dire que le nuage et la feuille de papier inter-sont.

 

En regardant encore plus en profondeur dans cette feuille de papier, nous y voyons aussi le soleil. Sans soleil, la forêt ne pourrait pousser. En fait, rien ne pourrait pousser, nous ne pourrions nous développer. Par conséquent, nous percevons aussi la présence du soleil dans cette feuille de papier. Le papier et le soleil inter-sont.

En continuant d’observer, nous découvrons également le bûcheron qui a coupé l’arbre et l’a amené à la fabrique de papier. Et nous voyons aussi le blé : nous savons que cet homme n’aurait pu vivre sans son pain quotidien. C’est pourquoi le blé qui a servi à la confection du pain dont s’est nourri le bûcheron, est présent dans cette feuille de papier. Et le père et la mère du bûcheron y sont également. Si nous observons de cette manière, nous remarquons que, sans tous ces éléments, cette feuille de papier ne pourrait exister.

En examinant encore plus profondément, nous y découvrons aussi notre présence. Ce n’est pas difficile à voir : lorsque nous regardons cette feuille, celle-ci fait partie de notre perception. Votre esprit s’y trouve et le mien aussi. Par conséquent, nous pouvons dire que tout est présent dans cette feuille de papier. Il vous sera impossible de me montrer une seule chose qui n’y soit pas – le temps, l’espace, la terre, la pluie, les minéraux du sol, le soleil, le nuage, la rivière, la chaleur. . . Tout coexiste avec cette feuille de papier. Voilà pourquoi je pense que le mot « inter-être » devrait être dans le dictionnaire. « Etre, c’est inter-être ». Vous ne pouvez pas « être » simplement par vous-
même. Vous devez forcément inter-être avec toutes les autres choses. Cette feuille de papier est parce que tout le reste est.

Supposez que nous essayions de retourner un seul de ces éléments à sa source. Supposez que nous renvoyions sa lumière au soleil. Pensez-vous que l’existence de cette feuille de papier soit alors possible ? Non, sans la lumière du soleil, rien ne peut exister. Si nous retournions la bûcheron à sa mère, nous n’aurions pas non plus de papier. Le fait est que cette feuille est uniquement constituée d’éléments « non-papier », et que, si nous retournions ces éléments « non-papier » à leurs sources respectives, il n’y aurait alors plus de papier du tout. Sans ces éléments « non-papier », tels que l’esprit, le bûcheron, la lumière du soleil, etc., il n’y a pas de papier. Aussi fine que soit cette feuille, elle contient en elle-même tout l’univers. »

Thich Nhat Hanh

Le Coeur de la Compréhension, édition du Village des Pruniers, pp. 7-10

Comment lâcher prise selon Eckhart Tollé


Très bel enseignement d’Eckhart Tollé sur un sujet qui nous concerne tous (enfin je crois): comment lâcher prise?

Voici un résumé de ses propos que je vous ai retranscrit rien que pour vous mes guerriers pacifiques!

Les idées reçues sur le lâcher prise

Il existe de nombreuses idées reçues sur le lâcher prise. En effet, pour certaines personnes, ce terme peut vouloir dire:

  • défaite
  • renoncement
  • incapacité à affronter les défis de la vie
  • léthargie
  • endurer passivement une situation douloureuse
  • ne rien faire

En réalité, le lâcher prise est cette sagesse qui nous pousse à laisser couler le courant de la vie plutôt que d’y résister.

Et le seul moment où on peut le faire est le moment présent.

Que veut dire lâcher prise?

Ainsi, pour Eckhart Tollé, le lâcher prise est « l’acceptation inconditionnelle du moment présent »

C’est renoncer à la résistance intérieure qui s’oppose à ce qui est, car résister signifie dire NON à ce qui est.

Cette résistance s’accentue particulièrement quand les choses vont mal, montrant par là qu’il y a un décalage entre les exigences ou les attentes rigides du mental et ce qui est.

C’est de là que naît la souffrance.

Lâcher prise ne signifie pas accepter la situation dans sa globalité mais accepter le minuscule instant que l’on nomme « instant présent ».

Par exemple, si nous sommes pris dans la boue, on ne va pas se dire « ok je me résigne d’être pris dans la boue ». La résignation n’a rien à voir avec le lâcher prise. Cela ne veut pas dire accepter une situation indésirable ou se raconter des histoires à propos de la situation en se disant « ce n’est pas si mal d’être coincé dans la boue ».

Bien au contraire, nous prenons conscience que nous voulons en sortir, puis nous ramenons notre attention sur le moment présent, sans mettre d’étiquette mentale dessus, autrement dit, sans poser de jugements, afin qu’il n’y ait pas de négativité émotionnelle. Ainsi, nous acceptons le moment tel qu’il est.

Puis dans un second temps, nous pouvons passer à l’action pour nous sortir de cette situation. C’est ce qu’appelle Eckhart Tolle une action positive, soit l’inverse d’une action négative qui est le fruit de la colère, du désespoir ou de la frustration.

Le lâcher prise est donc parfaitement compatible avec le passage à l’action et l’atteinte d’objectifs.

Quand il y a absence de résistance, la qualité de notre conscience et de tout ce que nous entreprenons est grandement augmentée. Les résultats viendront d’eux-mêmes et refléteront cette qualité.

Et quand on ne peut pas agir?

Quand nous ne pouvons rien faire, Eckhart Tolle nous invite à nous concentrer encore davantage sur le moment présent, dans l’être.

Il rappelle également : « ne confondez pas le lâcher prise avec l’attitude je m’en foutiste, ‘ça m’est égal’ car cette attitude cache du ressentiment et de la négativité et par conséquent, une résistance déguisée ».

 

« Que doit-on faire face à des personnes qui veulent nous manipuler? »

Lâcher prise ne signifie pas se laisser exploiter par des gens inconscients. Il est possible de dire non fermement et de se détacher d’une situation qui ne nous convient pas tout en ayant un état intérieur de non résistance.

Lorsque nous disons ‘non’ à quelqu’un, faisons en sorte que ce NON vienne d’une prise de conscience et non d’une résistance ou d’une réaction; mais plutôt d’un discernement clair de ce qui est juste ou pas pour nous dans le moment. De ce fait, il ne créera pas de souffrance ultérieure.

Eckhart Tollé indique aussi que si nous n’arrivons jamais à accepter ce qui est, nous n’arriverons pas à accepter les autres tels qu’ils sont. Nous passerons notre temps à juger, critiquer, étiqueter et essayer de changer les autres.

De ce fait, nous continuons d’alimenter notre souffrance.

En situation de conflit avec notre partenaire par exemple, remarquons la puissance de notre agressivité. Remarquons notre attachement à notre point de vue et à nos opinions et la façon dont nous voulons avoir raison: c’est l’énergie de l’égo (alors là, je ne me reconnais du tout! hum!)

Eckhart Tollé suggère également dans une situation difficile, de porter notre attention sur notre ressenti et non sur la situation elle-même ou sur l’autre personne afin de ne pas utiliser le mental pour confectionner une identité de victime. Ainsi nous nous concentrons sur ce qui se passe à l’intérieur de nous et non l’extérieur.

D’ailleurs à ce sujet, vous pouvez consulter l’article sur TIPI pour désactiver rapidement une émotion désagréable.

« Comment savoir si on a lâché prise? »

Quand nous n’avons plus besoin de poser la question. (et zut!)

Bon entraînement à tous!

Mai-Lan

Pin It on Pinterest