COMMENT MOINS SE PRÉOCCUPER DU REGARD DES AUTRES ?

51-a4zlzu0l-_sy355_

Le poids du regard des autres est un gros boulet qui vient souvent altérer notre confiance en nous et notre estime de nous car il nous bloque, nous intimide et nous limite !

La bonne nouvelle, c’est qu’il est possible d’en être moins affecté en ayant conscience de quelques principes.

10 clés pour se libérer du regard des autres

1. C’est normal de se préoccuper du regard des autres !

« Les relations sont sûrement le miroir dans lequel on se découvre soi-même » Krishnamurti

Nous sommes des êtres de relation, on ne peut pas vivre seul.

Le regard des autres est important dans la mesure où il nous permet de mieux nous connaître, d’avoir du feedback sur nous-même à propos de nos qualités et de nos défauts.

 

2. Les Autres jugent… au même titre que nous jugeons ! 

Tout le monde juge, nous ne sommes pas dans le monde des bisounours ! dès que nous rencontrons une personne pour la première, l’esprit est fait ainsi: il va poser une « étiquette »: « elle a l’air sympa », « j’aime pas sa tête », « c’est quoi ce style? »

Un jugement est une pensée, il n’est donc pas la réalité. Nous avons des pensées en permanence et donc des jugements en permanence! Ils nous traversent. Il est donc plus sage de se demander : que fait-on de ces jugements ? Est-ce qu’on les prend pour la réalité? Est-ce que j’essaie d’aller au delà de mes a priori et de mes interprétations?

 

3. Arrêtons de faire des suppositions!

Et oui, c’est un des accords toltèques dont parle Miguel Ruiz. On ne sait pas ce qui se passe dans la tête des gens, alors arrêtons de leur prêter « nos » mauvaises intentions.

4. On sera tout le temps jugé!

Ainsi, mieux vaut rester soi-même ! De plus, en étant entier et authentique, les autres vont nous aimer pour qui nous sommes vraiment et non pour notre masque !

5. Arrêtons de vouloir plaire à tout le monde

Je sais c’est dur mais ce n’est pas possible ! Même Le Dalai-Lama ne plait pas à tout le monde! :p

Le risque de vouloir plaire à tout le monde, c’est de s’oublier et de ne plus s’écouter. Et puis n’oubliez pas….

« Plus on veut rentrer dans le moule et plus on ressemble à une tarte! »

 6. Soyons détachés des compliments

Plus on dépend des compliments et plus on dépend des critiques, c’est mathématiques !

7. L’opinion d’une personne n’est pas la réalité

C’est SA réalité ! C’est sa perception selon sa vision des choses, ses valeurs, ses convictions, ses émotions à un instant T. C’est sa réalité, ce n’est pas LA réalité ! Ça lui appartient !

Et puis personnellement je trouve que quand les autres nous jugent, ce sont eux qui ont le plus à perdre, parce qu’ils passent à côté de toutes les qualités qu’on pourrait leur offrir ! Et pan, dans les dents!

8. Définis toi toi-même

Si vous ne savez pas qui vous êtes, ce sont les autres qui vont vous définir en vous collant des étiquettes ! Donc décidez de qui vous voulez être et comment vous voulez être.

C’est le principe des vases communicants: plus j’accorde de l’importance au jugement d’autrui, plus mon propre jugement perd de la valeur. C’est comme ça que nous donnons aux autres le pouvoir de déterminer notre valeur.

9. Acceptons de ne pas être parfait !

Parfois, on inspire plus les autres en assumant nos erreurs et en admettant nos limites qu’en étant parfait et lisse ! Ca nous rend plus humain et plus authentique !

10. Faisons de notre mieux.

Dernier accord toltèque d’ailleurs.  Faire de son mieux ce n’est pas rechercher la perfection mais éviter d’avoir des remords. Votre mieux d’aujourd’hui sera différent de celui de demain.

Soyez doux et tolérant avec vous-mêmes 😉

Exercice:

Je vous invite à écrire dans un petit cahier,  vos qualités, vos valeurs, vos talents, vos fiertés et vos réussites. Pensez aussi à ce que d’autres personnes ont dit de vous positivement et relisez régulièrement vos notes.

 

Cet article vous a été utile? Pensez à me le dire en commentaires et à partager!

***

Pour aller plus loin et vraiment passer à l’action, pensez au coaching individuel!

Pin It on Pinterest